Menu Fermer

Nécessité et avantages d’une remise à niveau

remise à niveau

La remise à niveau est une option qui peut être faite par une personne dans le cadre de sa formation professionnelle. Elle s’inscrit dans les mêmes optiques qu’un perfectionnement, un récapitulatif de ses aptitudes, une pré-qualification et une actualisation de capacité. Découvrons ce choix dans cet article.

À qui peut s’adresser une remise à niveau ?

Elle est une technique qui sert dans le cadre d’une formation professionnelle à caractère continue. Ainsi, une personne adulte désireuse de s’y soumettre est celui-là qui a déjà à son actif une qualification diplômante dans le domaine d’apprentissage initial.

Pour information, la loi numéro 2018-771 datant du 5/09/2018 et portant sur le libre choix de son futur professionnel a redéfini l’acte de formation dans le Code du travail. Elle y intègre les activités d’apprentissage tout en remplaçant l’expression « formation professionnelle continue » par « formation professionnelle ».

Une décision de remise à niveau peut provenir du désir personnel du salarié ou de la volonté d’un individu à la recherche de l’emploi qui :

  • A remarqué qu’il en a besoin après avoir fait l’analyse de ses compétences ;
  • Ne se sent pas au point vis-à-vis des obligations qui lui incombent ;
  • Trouve utile cette méthode pour relever son niveau dans l’optique d’avoir un emploi ou de gagner une promotion.

L’idée d’une remise à niveau peut aussi intervenir sur le bon vouloir d’une entreprise qui :

  • Remarque une certaine incompétence professionnelle chez l’un ou plusieurs de ses employés ;
  • Désire procéder à la mutation d’un employé vers d’autres postes de responsabilité.

Il existe des institutions spécialisées dans ce domaine qui requiert 17 ans comme l’âge minimum que peut avoir un formé.

Que comprend ce type de formation professionnelle continue ?

Une remise à niveau est l’opportunité rêvée pour renforcer ses connaissances professionnelles peu importe qu’elles soient techniques ou générales. La durée et la consistance d’une telle formation dépendent des aptitudes basiques que possède l’intéressé. Ainsi, qu’elle dure plus ou moins dans le temps ou intense, cela dépendra du fait que le formé soit confirmé, intermédiaire ou débutant.

Généralement, les sociétés offrant des séances de remise à niveau délivrent des cours en soirée ou à distance. Cela reste pratique, car ils permettent de se faire former en dehors des horaires de travail tout en se basant sur des documents précis. Ces derniers sont la plupart du temps remis aux participants par l’institution en charge de leur formation.

Une formation de remise à niveau est dans la plupart des cas portée sur :

  • Les notions de Français comme la grammaire, l’orthographe et l’aptitude de synthèse ;
  • L’enseignement des notions de base en comptabilité, en gestion et en management ;
  • La manière de communiquer (l’art oratoire en public, la communication avec ses employés) ;
  • La gestion du secrétariat comme la rédaction des courriers, l’utilisation du téléphone ;
  • Le jargon professionnel (vocabulaire et la tenue d’une discussion).

En réalité, pour participer à une remise à niveau, l’on n’a pas au préalable forcément besoin de diplôme. Il a juste besoin de connaissance basique n’ayant pas servies ou oubliées que le système lui permettra de redécouvrir. La formation intervient pour combler les lacunes ou incapacités dont le professionnel avait honte et qui l’empêchaient de mieux se développer au sein de l’entreprise.

Comment profiter d’une remise à niveau ?

En tant que salarié, l’on peut s’adonner à une formation qualifiante continue remise à niveau à l’occasion de :

  • Un ex-CIF (un dessein de transition professionnelle) ;
  • Un compte personnel de formation (CPF) qui vient en remplacement du DIF depuis le 1/01/2015 ;
  • Un ex-plan de formation (plan de mise à niveau des compétences) ;
  • Une ancienne période de professionnalisation (une « Pro-A du Code du travail inscrit dans l’article L. 6324-1 qui est une promotion ou reconversion par alternance).

Les employés au niveau de la fonction publique ont la possibilité de profiter de congé pour la formation professionnelle (CFP). Et si l’on est à la quête de l’emploi, diverses sont les aides auxquelles l’on peut recourir pour profiter d’une remise à niveau.

Au tout début de l’an 2017, le CPA (Compte personnel d’activité) a été intégré par le CPF pour faciliter l’accès à l’information sur les crédits d’heures disponible pour se faire former et qui permettent de profiter des accompagnements. Il rassemble en son sein le CEC (compte d’engagement citoyen), le compte de prévention de la pénibilité (C2P) et le CPF lui-même.

En matière de remise à niveau, le CPA est destiné aux fonctionnaires, aux employés contractuels de la fonction publique (hôpital, territoire et état) dès le 19/01/2017. Mais le compte personnel d’activité de ces derniers ne rassemble que le CEC et le CPF. Les fonctionnaires du Public depuis le premier semestre de l’année 2018 perçoivent de façon automatique leur CPF.

Pour information, Moncompteformation (www.moncompteformation.gouv.fr) est un service en ligne et sur une application qui informe tout salarié sur la bourse dont il dispose pour s’offrir une remise à niveau. Il renseigne également sur les formations disponibles et leur coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *