Menu Fermer

Tout savoir sur l’andragogie

andragogie

Dérivé de l’ancien Grec, le mot andragogie vient de « Andros » ou « Anèr » qui veut dire l’homme en tant qu’un être de sexe masculin et de « Agogos » qui signifie un guide. C’est donc une expression très souvent utilisée et qui désigne un ensemble de procédés qui a pour but d’octroyer de l’éducation, de la formation et de la connaissance à certaines personnes (apprentis et travailleurs). Quelles sont les subtilités de cette méthode ? Découvrons tout ce qui tourne autour de ce terme dans cet article.

Qu’est-ce que l’andragogie ?

De nos jours, l’andragogie est une pratique courante qui consiste à former (éduquer) des personnes adultes. Mais bien avant cela, il s’agit d’un terme qui apparut en 1833 en Allemagne.

Knowles qui est considéré comme « le père » de ce mot pense qu’il ne s’agit pas seulement de la formation des grandes personnes. Selon lui, c’est aussi une éducation perpétuelle de la psychologie humaine grâce à des organismes d’enseignement pour adultes à une époque contemporaine.

Knowles dans un ouvrage de 1970 « The Art and Science of helping adults to learn » informe de ce que l’andragogie, pour mieux la définir, doit être opposée à la pédagogie. C’est ce qui explique qu’elle est perçue en tant qu’un nouveau processus permettant l’instruction des adultes.

Comment cerner cette réflexion donnée au terme par Knowles ?

Pour une meilleure appréhension de la pensée de l’auteur en ce qui concerne le terme andragogie, il faudrait se référer à des pensées en liaison directe avec ce qui peut motiver les adultes à rentrer en phase d’apprentissage. Knowles en énumère six.

  • Le besoin : il faut que la personne puisse percevoir à son niveau, la nécessité qui réside dans le fait d’acquérir une formation.
  • La particularité : l’adulte doit se sentir dans un système d’apprentissage qui lui permet d’expérimenter voire commettre des erreurs pour se retrouver, car l’expérience est le socle d’une vraie formation à ses yeux.
  • L’implication : l’andragogie doit permettre à ses apprenants de s’investir eux-mêmes dans les prises de parties concernant le système éducatif élaboré à savoir les formes d’évaluation proposées et l’organisation.
  • L’importance : l’utilité immédiate de la formation est ce qui intéresse un adulte (lui servir sur le plan professionnel ou personnel).
  • Le mode d’apprentissage : pour réussir en andragogie, il faut garder à l’esprit que l’adulte se retrouve mieux dans un mode de situation-problème plutôt que celui qui sert à juste transmettre la connaissance.
  • La motivation : les grandes personnes ont tendance à être plus réactives lorsque leur motivation est intrinsèque contrairement aux situations où elle est extrinsèque.

La pensée sur l’andragogie n’ont pu avoir d’avancée fulgurante en Europe. Suite à des recherches en 1970 et à son application aux USA, elle finira par être considérée comme une discipline en académie. Ensuite, elle a même été portée vers des approches d’égalité de sexe en 1999 par la chercheuse Edmée Ollagnier afin que son application s’étende également aux femmes.

Quelle est la vision moderne qui a été découverte à propos de l’andragogie ?

La face moderne de cette pratique revient à Claude Touchette qui est d’ailleurs considéré comme le père de cette modernisation. Suite à des recherches allant dans le même sens que ce dernier, il a été prouvé qu’il ne s’agit pas de science, de méthode et encore moins d’art. Elle est donc élevée au rang de découverte légendaire qui amène l’Homme à s’épanouir au sein d’une formation qui tient compte de ses besoins, attentes et désirs en tant qu’adulte.

Ainsi, l’andragogie se présente comme l’élément qui vient apporter de l’équilibre au sein de 5 connaissances comme :

  • Le savoir faire qui se réfère aux aptitudes ;
  • La transmission de la connaissance (savoir faire faire) qui demande de la confiance ;
  • Le comportement ou encore le savoir être ;
  • La connaissance de la création ce qui renvoie à la capacité de conception ;
  • La capacité (savoir être).

Ainsi, l’on se rend compte de ce que l’andragogie peut aller au-delà d’une simple pédagogie pour personnes adultes. Cela parce qu’elle prend en compte le système éducatif sur tous les plans. Que ce soit la psychopédagogie, la socio-pédagogie et l’aspect pédagogique.

L’aspect moderne de cette méthode est qu’il met une distinction entre l’objet et son sujet tout comme la personne et son problème.

L’andragogie assure :

  • La gestion optimale de la capacité émotionnelle ainsi que l’intelligence de tous ;
  • Le développement de l’esprit d’analyse et de réflexion ;
  • La mise en avant de la tolérance et la suppression des étiquettes ;
  • La sollicitation d’un caractère curieux, enthousiaste et motivant ;
  • Le remplacement des intentions de contrôle par celles d’un accompagnement responsable ;
  • La non-dépendance pour laisser place à l’indépendance pour être autonome et responsable.

Par finir, ces études ont permis d’acquérir une andragogie qui prend en compte la situation de tous. Celui du formateur, de l’apprenant et de la formation dans l’ensemble de la méthodologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *